Précédent

Vous permettre de recourir à l'impression 3D pour réparer des objets

Faciliter l’accès et la disponibilité des pièces détachées

IMPRESSION 3D

Aujourd’hui, l’impression 3D laisse entrevoir un fort potentiel de développement pour venir compléter les filières classiques de pièces détachées : elle permet aux fabricants, distributeurs et réparateurs d’envisager de fabriquer à la demande et localement les pièces détachées nécessaires à la réparation de produits.

 À partir du 1er janvier 2022, lorsqu’une pièce détachée pourra être fabriquée par un moyen d’impression en trois dimensions et qu’elle ne sera plus disponible sur le marché, le fabricant ou l’importateur de biens meubles devra, sous réserve du respect des droits de propriété intellectuelle et en particulier sous réserve du consentement du détenteur de la propriété intellectuelle, fournir aux vendeurs professionnels ou aux réparateurs qui le demandent le plan de fabrication par un moyen d’impression en trois dimensions de la pièce détachée ou les informations techniques utiles à l'élaboration. Cette mesure vise à donner un cadre légal à l’impression 3D lors d’opérations de réparation tout en respectant le droit de la propriété intellectuelle.

Initiatives exemplaires

SEB

Seb.jpg

Le Groupe SEB étudie depuis quelques années les progrès réalisés en matière d’impression 3D afin de garantir la fourniture à vie de certaines pièces plastiques. Depuis mai 2016, les premières réparations ont lieu avec des pièces détachées imprimées à la demande. À terme, l’objectif est de pouvoir les créer directement chez le réparateur, à partir de cette nouvelle technologie.

Cliquer ici

Boulanger

Boulanger.jpg

A travers sa plateforme « happy3D », Boulanger a pour ambition d’animer la plus grande communauté dédiée aux usages de l’impression 3D de l’électroménager et multimédia. Cela répond à une volonté d’aider chacun à créer, entretenir ou encore prolonger la technologie qui l’entoure. Boulanger commercialise depuis 2014 les imprimantes 3D et est la première enseigne à se lancer dans l’open source afin de rendre accessibles des plans 3D de pièces détachées de ses marques.

Cliquer ici

Le club de la durabilité

Club durabilite.jpg

Ce club a pour ambition de créer un écosystème dynamique d’acteurs de l’allongement de la durée de vie des produits pour accélérer la transition écologique et multiplier les solutions de biens et de services durables en faisant émerger des leviers concrets pour progresser.

Cliquer ici

L’observatoire des pannes

UFC.jpg

L’UFC-Que Choisir a décidé de lancer, dans le cadre du projet européen PROMPT, un observatoire des pannes. Grâce au recensement et à l’analyse des signalements des consommateurs, cet observatoire a pour ambition de permettre, au-delà de l’aide individuelle, de détecter et d’agir contre l’obsolescence organisée/programmée des appareils.

Cliquer ici

En savoir plus